the genius is in the grammar

9 07 2008

Je lis seulement à l’instant … l’article du distingué critique de La Nouvelle Revue française sur “le Style de Flaubert”. J’ai été stupéfait, je l’avoue, de voir traiter de peu doué pour écrire, un homme qui par l’usage entièrement nouveau et personnel qu’il a fait du passé défini, du passé indéfini, du participe présent, de certains pronoms et de certaines prépositions, a renouvelé presque autant notre vision des choses que Kant, avec ses Catégories, les théories de la Connaissance et de la Réalité du monde extérieur…..

Le subjectivisme de Flaubert s’exprime par un emploi neouveau des temps des verbes, des prépositions, des adverbes, les deux derniers n’ayant presque jamais dans sa phrase qu’une valeur rythmique. Un état qui se prolonge est indiqué par l’imparfait.

… cet imparfait, si nouveau dans la littérature, change entièrement l’aspect des choses et des êtres, comme font une lampe qu’on a déplacée, l’arrivée dans une maison nouvelle, l’ancienne si elle est presque vide et qu’on est en plein déménagement. C’est ce genre de tristesse, fait de la rupture des habitudes et de l’irréalité du décor, qu donne le style de Flaubert, ce style si nouveau quand ce ne serait que par là. Cet imparfait sera à rapporter non seulement les parole mais toute la vie des gens. L’Education sentimentale est un long rapport de toute une vie, sans que les personnages prennent pour ainsi dire une part active à l’action.

La conjonction “et” n’a nullement dans Flaubert l’objet que la grammaire lui assigne. Elle marque une pause dans une mesure rythmique et divise un tableau. En effet où on mettrait “et” Flaubert le supprime…”Il voyagea, il connut la mélancolie des paquebots, les froids réveils sous la tente, l’étourdissement des paysages et des ruines, l’amertume des sympathies interrompues.” Un autre aurait mis: “et l’amertume des sympathie interrompues”. Maid cet “ete’ là, le grand rythme de Flaubert ne le comporte pas. En revanche là où personne n’aurait l’idée d’en user, Flaubert l’empoie. C’est comme l’indication qu’une autre partie du tableau commence, que la vague refluante, de nouveau, va se reformer. …En un mot, chez Flaubert, “et” commence toujours une phrase secondaire et ne termine presque jamais une énumération.

La très lente acquisition, je le veux bien, de tant de particularités grammaticales (et la place me manque pour indiquer les plus importantes que tout le monde notera sans moi) prouve à mon avis, non pas, comme le prétend le critique de La Nouvelle Revue française, que Flaubert n’est pas “un écrivan de race”, mais au contraire qu’il en est un. Ces singularités grammaticales traduisant en effet une vision nouvelle, que d’application ne fallait-il pas pour bien fixer cette vision, pour la faire passer de l’inconscient dans le conscient, pour l’incorporer enfin aux diverses parties du discours!

… Les “après tout”, les “cependant”, les “pourtant”, les “du moins” sont toujours placés ailleurs qu’ils l’eussent étés par quelqu’un d’autre que Flaubert… Flaubert ne craint pas la lourdeur de certains verbes, de certaines expressions un peu vulgaires (en contraste avec la variété de verbes que nous citions plus haut, le verbe avoir, si solide, est employé constamment, là où un écrivain de second ordre chercherait des nuances plus fines: “Les maisons avaient des jardins en pente.” “Les quatre tours avaient des toits pointus.”)

Si j’écris tout cela pour la défense … de Flaubert, que je j’aime pas beaucoup, si je me sens si privé de ne pas écrire sur bien d’autres que je préfère, c’est que j’ai l’impression que nous ne savons plus lire.

Marcel Proust, A propos du “style” de Flaubert

Advertisements

Actions

Information

One response

13 11 2012
James Parker Gushes over Martin Amis's Prose - The Hairy Dog Review

[…] de Flaubert” when he observes that Flaubert’s genius can be determined grammatically. Helen DeWitt quotes the essay at length (in french). It’s worth a read if you know french or the effort to have google translate it if you […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s




%d bloggers like this: